Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne

Érable sycomore
Acer pseudoplatanus L., 1753
Famille des Sapindaceae

Clade des Eurosidées II - Ordre des Sapindales
Pour en savoir plus


Ses feuilles opposées à nervures palmées ont 5 lobes.

ACER pseudoplatanus L., 1753
Érable sycomore

Dans l'Yonne

  • Assez rare
  • Période de floraison (pas avant 20 ans) : Avril-Mai, en grappes pendantes jaune-verdâtres, visibles après l'apparition des feuilles. Leurs fleurs ne se développent pas toutes en même temps et sont de sexes variables.



  • ----------




    Cravant, 15 mai 2010.

  • Habitat : Bois humides dans lequels il est souvent planté, Coulée verte d'Auxerre.

  • Tailles : 15 à 40 mètres
     à 5 pétales, en panicules,
    uniquement sur les arbres de plus de 20 ans.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du latin acer, dur, tenace, mais déjà un nom d'arbre pour Ovide et Pline qui l'emploient au genre neutre, alors que la plupart du temps les noms d'arbres sont féminins en latin.
  • spécifique : pseudo, en raison de la ressemblance de ses feuilles avec celles du platane en faisant abstraction de certains détails.

Détails caractéristiques

  • Ses bourgeons qui sont mixtes (végétatifs et floraux) au bout des branches.
  • Ses disamares (dont l'une d'elle, ci-dessous, en formation, avec encore les deux styles de sa fleur).



  • Pour les abeilles c'est un des arbres mellifères les plus complets.
    Il leur donne :
    - du nectar, grâce aux disques nectarifères charnus et lobés qui se présentent dans la partie supérieur des réceptacles de ses fleurs





    - de la propolis (la résine végétale qu'elles trouvent sur les bourgeons),
    - du miellat (des deux genres de pucerons qui sont ses hôtes)
    - et du pollen (vu ci-dessous à la loupe binoculaire) :



  • Son écorce d'abord lisse devient d'un gris qui se fonce en vieillissant. Petit à petit elle se détache en s’écaillant en larges plaques.
  • Lorsque son bois est "ondé", il devient un feuillu précieux utilisé par les luthiers pour les éclisses et les dos de plusieurs instruments à cordes.

Origine

  • Europe centrale.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • ACER : 4,
    dont Acer negundo L., l'érable frêne, occasionnellement présent dans l'Yonne.




Acer pseudoplatanus - Vallières, 6 juillet 2018

 Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne

   
 
                                        


Mise à jour : décembre 2019   2005 à 2020  fleursauvageyonne